• En quelques mots

    Cézanne a immortalisé la campagne Provençale avec ses vues panoramiques.

    Souvent celles-ci sont encadrées de branchages, parfois avec des éléments architecturaux, mais rarement avec une présence humaine.

    Les paysages de Cézanne n'ont pas été peints en plein air, ils ont, d'abord, été pris en photo.

    Il faisait ses compositions à sa manière, en agençant ici ou là, arbres et maisons, glanés lors de ses prises de vues, les couchant sur la toile au gré de ses inspirations.

    Cézanne a compris qu'une peinture ne pourrait pas vraiment faire justice à la beauté des paysages.

    Il a su que les couleurs de la nature et leur combinaison avec la lumière ne pourraient jamais vraiment être reproduites.

    Il s'est vu en tant qu'interprète devant accepter les limitations du milieu et a essayé de transférer les images sur la toile de la meilleure manière qu'il ait pu.

    Par conséquent les travaux de Cézanne, en comparaison aux peintures de beaucoup d'autres impressionnistes, se comprennent seulement dans leur ensemble, pas dans des extraits, les couleurs sont censées être interdépendantes les unes aux autres.

    Cela vaut particulièrement pour des tableaux peints dans la dernière partie de sa carrière, quand il a employé la couleur par coups de pinceau courts, parfois, s'approchant de la mosaïque.

    Il a parfois travaillé sur la même image pendant des années, jamais satisfait des résultats. Il a rarement signé ses travaux, parce qu'il ne les a jamais considérés finis. Ceux qu'il a signés ont eu la marque de son approbation.

    Pendant la dernière décennie de sa vie, les peintures de Cézanne sont devenues plus simplifiées.

     Il est souvent vu en tant que précurseur de l'art cubiste et abstrait, parce qu'il a ramené les formes imparfaites de la nature à ses formes essentielles.

    Un musée dédié à Cézanne va ouvrir à Aix en Provence, en avril 2006 cent ans après sa mort.

    En atendant, vous pouvez visiter son atelier:

    L'atelier de Cézanne